Présentation du matériel en pédagogie Montessori

 

Pour présenter un matériel Montessori, il est nécessaire d'être disponible à ce que nous proposons, de le faire avec gaieté, et non pas sous forme de corvée. Si ce que nous proposons nous pèse, l'enfant le ressent ! Nous devons agir en étant à l'aise avec le matériel. Il faut donc s'entraîner à manipuler ce matériel avant de le présenter à l'enfant.

 

L'enfant absorbe plus notre inconscient que notre conscient.

 

 

Quelques généralités :


Les activités se font soit sur un tapis, que l'enfant va apprendre à dérouler et enrouler lui-même, après que nous lui aurons montré, soit sur une table. On peut prévoir une chaise ou un pouf confortable (beaucoup d'enfants préfèrent s'asseoir par terre).


 

 

Pour présenter un matériel :

  • on sollicite l'enfant : ne pas dire : « Viens, on va faire ça », mais plutôt : « Je suis sûr que tu as envie de faire quelque chose avec moi » ou «  J'ai quelque chose à te montrer, tu viens ? » Mieux vaut vérifier qu'il est disponible pour ne pas le déranger et mal démarrer l'activité.
  • vérifier que cela correspond bien à un besoin de l'enfant pour être sûr qu'il sera intéressé.
  • l'enfant se place toujours à notre gauche.
  • on lui dit : « Regarde ce que font mes mains ».
  • on lui fait la présentation une fois, avec lenteur, en décomposant tous les gestes, et en silence, sans parole (ou presque). Si on parle à un enfant alors qu'on utilise nos mains, il va avoir tendance à regarder nos lèvres plutôt que nos mains. Attention : l'enfant doit bien voir nos mains et ce qu'elles font. L'enfant a le droit de bouger pendant la présentation.
  • quand nous avons terminé de lui montrer, on lui dit : « A toi», et pendant ce temps, nous sommes dans l'observation silencieuse. L'enfant va faire ce qu'il est capable de faire.
  • quand il a fini, on lui dit : « Comme c'est moi qui ai sorti ce plateau, c'est moi qui vais le ranger. Quand tu voudras faire cette activité, tu pourras le prendre toi-même et tu le remettras une fois terminé ». 
  • la présentation est terminée quand nous avons remis le matériel en place.

 

 

 

Remarques complémentaires :

  • l'enfant s'entraîne seul par la suite, nous observons de loin pour qu'il ne se sente pas jugé.
  • quand l'enfant oublie de ranger : « Je crois que tu as oublié de ranger le matériel que tu as pris. »
  • l'enfant n'est pas obligé de TOUT ranger (exemple : les graines: trop long pour un petit de tout ramasser), donc on le laisse ranger le plateau même si tout le rangement n'est pas fini, et nous, le soir ou de temps en temps, discrètement, on remet en ordre.
  • même si l'enfant sait déjà faire (exemple: il sait verser de l'eau), le fait de faire l'activité sur un plateau à son rythme lui permet de la mener sans contrainte de réussite, et il peut aussi se recentrer.
  • dans la mesure du possible, le matériel doit être uni pour ne pas que l'enfant soit déconcentré par des motifs...
  • on soulève le matériel, on ne le glisse pas !
  • toujours regarder ce qu'on fait et pas ailleurs quand on présente.
  • ne pas nommer l'activité.
  • en général, chaque activité n'est présentée qu'une seule fois. Il existe toutefois des cas où on la remontre : quand celle-ci a été présentée trop tôt par rapport aux besoins de l'enfant (dans ce cas on la retire de l'étagère et on la réinstalle un mois après) ; quand l'enfant semble finalement patraque ce jour-là ; quand  nous sommes interrompus (débrancher le téléphone !) ; quand un autre enfant a un besoin urgent (vite, pipi !)