Présentation du mobile des danseurs à Lilian et du lavage de la table à Jean-Lou

Publié le par lespetitesgrainesdemontessori

Aujourd'hui j'ai enfin terminé le mobile des danseurs devant Lilian ! C'était très drôle, je les assemblais à côté de lui, il trépignait d'impatience dès qu'il voyait un petit bonhomme passer devant son nez ! Il souriait aux anges de le voir au-dessus de lui. Je suis heureuse de le voir apprécier ce mobile, se concentrer ! Cela promet du plaisir pour la suite !

Du côté de Jean-Lou, j'ai présenté le lavage de la table.

Pour cette activité, nous commençons par mettre un tablier, ainsi que l'enfant. Cela est important car marque le début de l'activité. 

J'ai posé le plateau sur la droite de la table, que j'avais préalablement "salie" avec un peu de blanc de meudon. J'ai nommé à Jean-Lou les objets posés sur le plateau, puis versé un peu d'eau dans ma bassine. Avec mon éponge, que j'ai trempée dans cette bassine et essorée à deux mains, j'ai humidifié la table de long en large (de haut en bas). J'ai rincé l'éponge puis l'ai reposée sur le plateau à sa place. Avec le savon trempé dans la bassine, j'ai savonné la table de haut en bas, de la gauche vers la droite. Après l'avoir rincé, j'ai rangé le savon sur son porte-savon. ensuite, avec la brosse, j'ai parcouru la table de gauche à droite avec des mouvements circulaires, sans oublier les bords.

A chaque fois, il ne faut pas oublier de rincer le matériel utilisé.

Le sens de parcours a de l'importance, car il prépare à l'écriture et à la lecture. 

Avec le chiffon sec, j'ai essuyé la table et montré à Jean-Lou qu'elle était bien sèche et propre (sur la partie gauche uniquement, puisque c'est à lui de nettoyer la partie droite).

L'eau sale a été versée dans le seau, et Jean-Lou a pu constater la différence entre les deux parties de la table. 

Ce fut ensuite son tour. Il a fait l'activité avec intérêt mais c'est encore assez rapide et la concentration n'est pas toujours au rendez-vous ! Je sais que cela est normal et prend du temps, mais ce n'est pas toujours facile de se dire qu'on est sur la bonne voie !

Commenter cet article